Venez et vous verrez.


14 janvier 2020

Lire : Jean 1/29 à 51

Un des mots clés du passage de Jean 1:29 à 51 c’est le verbe «voir ».

Jean , le Baptiste, voit Jésus venir à lui (v.29)

Jésus est venu à nous,comme l’Agneau de Dieu qui ôte le péché du monde, tel est ce que Jean « voit » en voyant Jésus venir à lui. Tel est ce que nous avons «vu» en écoutant et en accueillant l’Evangile de notre Salut.

Jean voit aussi que l’Esprit-Saint descend sur le Seigneur Jésus-Christ, et il «voit» que c’est lui, Christ, qui baptise dans le Saint-Esprit.

Nous l’avons également vu lorsque nous-mêmes avons fait l’expérience, indispensable, de recevoir ce baptême de l’Esprit.

Et  Jean de dire encore «j’ai vu cela» (v.34), ce qui l’amène à déclarer que Jésus est le Fils de Dieu.

Bien-aimés, laissons cette «vue» de ce que Jésus-Christ est pour nous, nous entrainer dans cette belle confession de foi en lui !

Maintenant, c’est Jésus qui voit venir à lui ses disciples (v.38)

Jésus voit que les disciples le suivaient, comme il voit Nathanaël venir à lui (v.47), comme il a vu  et appelé Pierre et Philippe, et les autres.

Le Seigneur a vu de quelle manière vous avez pris à cœur de venir à lui et de le suivre.

Et, il leur pose une question essentielle : « Que cherchez-vous ? » (v.38), non pas « qui » mais bien « que cherchez-vous ? ». Jésus renvoie  chacun des  disciples à lui-même.

Il les conduit à regarder en leur cœur ce qui le pousse à le suivre. Quelle est la raison de votre venue vers moi ? Que cherchez-vous en me suivant ?

Que nos motivations à suivre le Seigneur soient bonnes !

Ecoutons la réponse disciples, c’est une question «Où demeures-tu ?» Et, Jésus les invite à venir et à voir, et ils vont passer le reste de la journée auprès de lui.

Leur question montre leur réelle motivation à suivre le Maître, c’est à le connaître, c’est connaître son intimité. Quels moments merveilleux ils ont eu à passer avec le Seigneur !

C’est le Seigneur, en vérité, qu’ils cherchaient, que ce soit lui, en vérité que nous cherchions en le suivant.

Ce que les disciples verront (v.51)

Et voici, Jésus leur déclare qu’en le suivant, comme Nathanaël, ils verront d’avantage de choses (v.50), qu’ils verront le ciel ouvert (v.51), et, un jour, il nous introduira dans la demeure éternelle.

Ce qu’ils verront, c’est que le Seigneur est glorieux, qu’il est dans le Père et que le Père est en lui, qu’il  est véritablement le Sauveur du monde.

Ce qu’ils verront ce sont encore ses œuvres glorieuses de  guérisons et de miracles.

Ce qu’ils verront c’est que nul autre n’est comparable à lui, tant dans ses œuvres, ses paroles que dans sa personne.

Ce qu’ils verront, c’est aussi comment il donne sa vie, sur la croix, pour le salut de tous, et comment, ressuscité, il vit aux siècles des siècles.

Notre destinée est de «voir» un jour le Seigneur tel qu’il est, face à face.

«Venez et vous verrez», c’est à cette bénédiction que nous invitons chacun, que le Seigneur donne à chacun de voir, dans sa vie et son service de belles choses venant de sa part !

 

Philippe BAK