Percer l’horizon.


06 novembre 2019

« Les souffrances du temps présent ne sont rien comparées à la Gloire à venir… »

 

Lire : Romains 8 :18 à 27 et 2 Corinthiens 4/7 et 8

C’est ainsi que le verbe « espérer » a été traduit dans un des dialectes de notre monde. Car, espérer, c’est bien voir au-delà de l’horizon si souvent fermé, limité par notre perception des choses.

La lecture des textes cités met en évidence d’un côté :

  • Les souffrances du temps présent
  • La servitude de la corruption
  • Les douleurs d’un enfantement d’un monde meilleur
  • Les soupirs inexprimables d’un monde en attente d’une délivrance
  • Notre homme extérieur qui se détruit
  • Nos afflictions présentes
  • Et nos gémissements dans cette tente qu’est notre corps

Et de l’autre, la réalité d’une espérance, d’une situation heureuse et glorieuse :

  • La Gloire à venir
  • L’affranchissement de la servitude
  • La participation à la glorieuse liberté des enfants de Dieu
  • La rédemption de notre corps
  • La vue des choses invisibles et éternelles
  • Le ciel, une demeure éternelle, un domicile céleste

Jésus-Christ a paru, est venu, pour mettre en évidence ces choses cachées à tout œil, mais révélées à ceux et à celles qui ont mis leur espérance en Lui.

C’est en lisant les Evangiles et les Epitres du Nouveau Testament que nous est donnée cette connaissance qui nourrit notre espérance.

Et entre ces deux réalités, souffrance d’un côté, gloire de l’autre, nous ne sommes pas sans espérance, nous ne sommes pas sans secours, le Seigneur Jésus est avec nous, il est avec toi :

  • Nous avons les prémices de l’Esprit
  • L’Esprit nous aide dans notre faiblesse
  • Il intercède par des soupirs inexprimables
  • Notre homme intérieur se renouvelle
  • Nous regardons aux choses invisibles
  • Nous avons les arrhes de l’Esprit.

C’est pourquoi, bien-aimés, ne perdez pas courage, mais soyez pleins de confiance, car nous ne marchons pas par la vue, mais par la foi en Celui dont les promesses sont certaines (2 Corinthiens 5/6-7)

Pasteur Philippe BAK