Espérance de vie.


13 janvier 2020

Avec les progrès de la médecine, la prise de conscience de l’importance de l’hygiène dans notre vie, et une nourriture si riche et variée dans nos pays, l’espérance de vie des gens n’a cessé de grandir.

La revue « Science et Vie » relève ces chiffres :

En 1920, l’espérance de vie était en moyenne de 64.7 ans ; aujourd’hui, un nouveau né peut en France espérer vivre 78,1 ans pour les hommes et 84,8 ans pour les femmes.

Peut-on encore espérer vivre plus longtemps ?

Cette même revue constate : « Par ailleurs, les records de longévité individuelle dépassent rarement 120 ans ». Une limite que certains refusent, mais qui, cependant, est bien là comme une évidence.

Que notre Bible, que la Parole de Dieu, est donc bien fiable, bien vraie, elle qui d’avance a déclaré à l’homme son espérance  de vie, ses propres limites :

« Les jours de nos années s’élèvent à 70 ans, et, pour les plus robustes, à 80 ans »

Psaume 90:9-10

 « Car l’homme n’est que chair, et ses jours seront de 120 ans ».

Genèse 6:3

Si dans ce domaine, la Bible s’est trouvée justifiée par les sciences de la vie, à combien plus forte raison, osez croire en toutes ses paroles, en toutes ses promesses.

Et plus qu’une « espérance de vie », c’est « l’espérance de La vie » que nous donne la Parole de Dieu en Jésus-Christ notre Sauveur.

Tous n’atteindront pas les limites même de l’existence, mais quiconque croit que Jésus est le Christ, et reçois en lui La vie, porte en lui « l’espérance de La vie », celle qui est le fait de la nouvelle naissance et de notre communion en Christ.

« Espérance de vie » ou « l’espérance de La vie » !

Ici bas tout est et reste fragile, incertain, demain ne nous appartient pas ; Jésus déclare :

« Qui de vous, par ses inquiétudes, peut ajouter une coudée à la durée de sa vie ?

Matthieu 6:27

On peut vouloir prolonger sa vie ou celle des siens, tant on aimerait les garder toujours auprès de nous, tant on aimerait pouvoir continuer à servir Dieu, mais immanquablement il arrive un jour où on bute sur les limites de notre être physique, mais, en Christ c’est la certitude que plus rien ne peut nous séparer de Lui, de Dieu de l’éternité glorieuse.

Jésus-Christ est la résurrection et La vie.

Soyez bénis par lui !

Pasteur Philippe BAK